Lac-Bouchette
  l'histoire d'un village...Le tout début: 1878
Le premier colon est Paschal Dumais (1837-1911 )
Le Soleil, Juillet 1949
LAC-BOUCHETTE (D.C.N)

ECHO D'UNE RANDONNÉE
Au début de juillet dernier, trois hardis voyageurs du Lac-Bouchette décidèrent de faire un voyage assez intéressant puisqu’il devait d’abord leur faire connaître les beautés de notre province et ensuite les conduire jusqu’en Ontario, où les voyageurs avaient des parents. L’un était M.Aimé Gaudreault, qui malgré ses 81 ans ne craignait pas les fatigues du voyage.. L’autre, son fils, Alfred et l’un de ses petits-fils, M. Alfred Dumais.
Donc le 7 juillet, tôt le matin, les voyageurs se mirent en route dans une camionnette appartenant à M.Alfred Dumais et munis de tous les accessoires indispensables, pour un voyage au long cours. Soit une tente, ustensiles de cuisine, pneus de rechange, etc.. etc.
Vers le milieu du jour, les voyageurs dînaient tout près de la ville de Québec, dans un décor champêtre et merveilleux. Il faut croire que la petite camionnette fit bien son devoir. Filant sur les grandes routes à une allure pourtant modérée. C’est ainsi qu’ils dépassèrent Mont-Laurier et même Montréal.
Mais comme la fatigue commençait à se faire sentir, avec la bienveillante permission d’un cultivateur de l’endroit, les voyageurs installèrent leur tente quelque part entre St-Jérome et Terrebonne, où un sommeil calme et reposant vint réparer leurs forces.
Théodule , Aimé, Alfred, Alfred Dumais, ??.
Le lendemain, bien reposés, les voyageurs décidèrent d’aller diner à Val-d’Or, mais comme ils étaient pour atteindre leur but, la route devint tout à coup obstruée. Un éboulie s’était produit, ce qui rendait le chemin impraticalble. C’est dire que les voyageurs durent rebrousser chemin et refaire en sens inverse une distance de 150 milles. Ce qui leur permis toutefois de visiter Ottawa et d’autres villes importantes. C’est dans ces parages qu’ils passèrent la deuxième nuit du voyage.
Le lendemain , ils prirent la route de North-Bay, et de là se rendirent à Fauquier où ils furent reçu chaleureusement chez M. et Mme Aimé Thibeault. Il faut dire que ce dernier est un cousin des MM. Gaudreault et Dumais. En plus d’être le filleul de M. Aimé Gaudreault.
Suite .....